A LA UNE Education

Le SAES en colère contre Mary Teuw Niane

Les membres du Syndicat Autonome des  enseignants du Supérieur  (SAES) sont furieux contre le ministre de l’Enseignement et de la recherche, Mary Teuw Niane. Le SAES s’est fendu d’un communiqué, pour dénoncer les déclarations du ministre qui remettait en cause l’engagement patriotique de certains enseignants de l’université Gaston Berger de Saint Louis.

Mary Teuw Niane impute le retard qui prévaut à l’UFR SAT aux enseignants. Il a d’ailleurs pris la décision de ne pas orienter cette année de bacheliers à l’UFR SAT« Aucun bachelier de l’année 2017 ne sera orienté à l’UFR SAT de l’UGB à cause du manque d’engagement des enseignants de cette UFR », avait-il déclaré, lors d’une conférence qu’il animait au sein de l’université Gaston Berger dont il a été le recteur.

Pour le SAES, ce retard est en partie justifié par la grève de 14 semaines (16 octobre 2016-24 janvier 2016 qu’elle juge justifiée. Les vacataires réclamaient selon le syndicat,  « le paiement de leurs heures de vacation dont le montant était inférieur à vingt millions (20 000 000 FCFA) ». Il a tenu à rappeler les efforts fournis par les enseignants « malgré une réduction du  budget de l’UFR de 40%.

Le SAES invite Mary Teuw Niane à se pencher sur le problème des effectifs pléthoriques,  du manque d’infrastructures, d’un sous effectif d‘enseignants, plutôt que « de ne pas orienter les bacheliers à l’UFR SAT en représailles ».

Le Syndicat dénonce une décision « unilatérale et insensée. »

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close