A LA UNE politique

« Politisez-vous », un appel à une nouvelle conscience politique

C’est une salle archicomble de la maison d’édition Harmathan Sénégal, qui a accueilli la cérémonie de dédicace du livre collectif « Politisez-vous ». Hommes politiques, universitaires, syndicalistes, étudiants entre autres sont venus honorer de leur présence le lancement officiel de l’ouvrage, écrit par dix jeunes sénégalais, qui invitent la jeunesse à investir le champs politique.

(Crédit photo: Papa Ismaila Dieng), Il y avait peu de place libres dans la salle

« La politique ne peut pas tout, mais elle peut quelque chose », tel un leitmotiv, à seriner dans l’oreille des tous « les apolitiques » est en quelque sorte  l’esprit qui résume l’ouvrage et qui valide le titre qui est une véritable injonction. Amadou Anne, un des coauteurs du livre n’y va pas par quatre chemins. Il pense fermement que : « c’est par la politique qu’on change un pays ».

Les dix auteurs

Les dix auteurs de l’ouvrage ne veulent plus laisser prospérer le discours fataliste chez les jeunes, consistant à s’éloigner complétement du terrain politique. Et dans tous les secteurs où ils se trouvent, ils doivent apporter leur contribution dans la marche du pays. C’est ce qui fait dire à Mbougar Sarr, un autre coauteur du livre « il faut avoir une conscience politique dans tous les domaines de la vie ».

Une question de génération

L’ouvrage a été salué par presque tous les intervenants dans l’assistance. Mais certains comme l’homme politique, Amadou Sall du Parti Démocratique Sénégalais, ont affiché quelques notes de scepticisme. « Je suis perplexe. Je me posais les mêmes questions que vous vous posez actuellement quand j’étais jeune ». L’ancien ministre de la justice pense au syndrome de l’éternel recommencement. Cette remarque dubitative sera l’étincelle qui va embraser les discussions.

L’universitaire et auteur, Felwine Sarr lui rétorque aussitôt après sa prise de parole : « Pourquoi ils se posent cette question, c’est parce qu’ils ne sont pas satisfaits de ce que les hommes politiques ont fait jusqu’à présent ». Une déclaration saluée par une salve d’applaudissement et renchérit par Mbougar Sarr. « Ce n’est pas une dent que j’ai contre votre génération d’hommes politiques mais une mâchoire ». Le jeune romancier de 27 ans pense que la génération d’hommes politiques qui a actuellement 50 à 70 ans a échoué lamentablement en politique.

Un autre intervenant et pas des moindre, Abdoul Mbaye, ancien Premier Ministre n’a pas voulu rentrer dans ce débat générationnel en calmant le jeu ironiquement dès le début de son intervention : « Je suis un jeune homme politique de 65 ans ». Il estime par contre que les sénégalais sont politisés. Mais « il faudrait qu’ils soient politisés autrement ». Aissata Tall Sall et le Pr Bouba Diop ont quelque peu surfé sur la même vague, en saluant l’initiative prise par les jeunes auteurs, avec la production d’un livre plus que d’actualité.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close