A LA UNE societe

L’amour à portée de clic

Divulguer son profil sur un site de rencontres, faut-il en avoir honte ? Au contraire. Bons nombres de sénégalais en ont fait une sorte de jeu sportif où, le grand amour demeure leur quête. Les gens utilisent Internet pour de multiples raisons. De plus en plus, certains le sollicitent pour ses talents d’entremetteur, qui leur permettra de trouver chaussure à leur pied. Et, pour beaucoup, ça marche.

Djeynaba 32 ans a fait la connaissance de son actuel époux sur un site de rencontre sénégalais. De son regard transparent, elle confie que la pression de la société sur son célibat prolongé l’a poussé à s’y lancer. « Un jour de l’an dernier où j’étais particulièrement anxieuse, seule et en proie à mille questions, je regardais une chaîne européenne qui en parlait. L’idée m’est venue de ce simple zapping. J’ai donc pris mon ordinateur à la minute qui suivait. Je n’étais pas du tout étonnée de voir les mêmes sites de ce genre ici, puisque le sénégalais copie tout de l’occident. J’ai commencé à parcourir le site pour en avoir une idée claire. Après avoir vu que c’était rassurant, j’ai tout de suite publier mon profil. Quelques temps après, je suis tombée sur celui qui est aujourd’hui mon époux, » dit-elle en inspirant, traduisant un soulagement mal dissimulé. La plupart des femmes qui ont ce penchant pour les sites de rencontre en sont arrivées là, à cause de leur célibat sans fin.

Tous les adeptes de ces rencontres virtuelles ne sont pas animés par le désir de rencontrer l’âme-sœur, avec qui fonder une famille. Le plus souvent, le thème de la famille, avoir des enfants, avoir une relation sérieuse est évité d’être mentionné. Soda Marème le sait, pour l’avoir elle-même éprouvé. « Bien des hommes paniquent face à une femme qui leur avoue son désir d’avoir une relation sérieuse. La plupart d’entre eux préfère les unions libres, sans lendemain. Ils ne cherchent pas à se caser. C’est la raison pour laquelle, poursuit-elle, révéler de but en blanc sur son profil, ou lors du premier rendez-vous ses véritables intentions est le meilleur moyen de faire fuir les candidats potentiels. »

Cela explique sans doute pourquoi les déceptions y sont monnaie-courante. Beaucoup y vont avec l’espoir d’y trouver un certain réconfort. Ils en ressortent déçus. L’expérience de Pape Ousmane qui pourrait faire rire plus d’un en est pourtant un exemple. « J’étais en contact avec une fille sur le net. Je me faisais des idées sur comment elle devait être, son physique. Je me disais qu’elle devait être belle car, le timbre de sa voix avait le don de me mettre dans tous mes états. Après quatre mois de relation virtuelle, nous nous sommes décidés à nous voir. Je lui ai suggéré de ne pas me dévoiler son visage par photos pour que, cela soit une bonne surprise pour tous les deux et en même temps, faire durer le suspense. Je me suis rendue compte que l’image que je me suis faite sur sa personne n’était en réalité que le fruit de mon imagination. , » Dit-il d’un air amusé.

Contrairement à Pape Ousmane, la déception de Ndongo relève d’une arnaque. « Je me suis fait avoir par une femme charmante. Nous avons discuté, des liens se sont établis. Pendant sept mois, nous avons dialogué. Petit à petit, une confiance s’est établie, puis une relation amoureuse à distance. Elle a commencé à me soutirer de l’argent en prétextant des problèmes de loyer, d’électricité, de santé… J’ai compris son petit jeu, assez tardivement, je l’avoue, argue t-il, un brin éhonté. Avec le recul, je me suis rendu compte que c’était de la folie, d’autant plus que je ne l’ai jamais rencontré. » Ndongo soutient que les rencontres qui aboutissent à quelque chose de sérieux, de durable, relève de la chance. Ndeye Coumba témoigne de cela : « Je me suis connectée plusieurs fois sur ces sites et je suis allée de déconvenues en déconvenues. L’on a beaucoup de conversation en ligne mais, très peu de rencontres en vrai. »

Maurice Ndiaye qui doit la rencontre de son épouse à un de ces sites reconnaît pourtant, qu’ils réduisent l’être humain en produit. « La conséquence est que les internautes se comparent entre eux comme des produits dans de grandes surfaces, » tonne-t-il.

Aujourd’hui, rencontrer une personne vivant de l’autre côté de l’atlantique, ou même dans la même ville est devenu chose banale. Il est réduit à un simple clic sur un site de rencontre, de consulter les différents profils disponibles et de contacter la personne. Abdoul, un adepte, précise : « Il est important de savoir les différents types de sites existants, tels que les sites pour rencontres amicales, pour relations sérieuses, entre autres. Car, en connaître les différentes catégories aide à mieux s’orienter afin d’obtenir rapidement ce que l’on cherche. Pour des rencontres sérieuses et sans risque entre deux adultes consentants, il est important d’effectuer ses recherches uniquement sur les sites qui offrent quelques garanties indispensables comme la confidentialité sur les données personnelles, la qualité des différents profils, c’est-à-dire, des personnes qui sont là pour les mêmes besoins que vous et qui respectent également les clauses de confidentialité, » a-t-il relevé.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close