A LA UNE societe Tambacounda

À Tambacounda, le menuisier Modou Thiam émerveille par ses « salons en barils »

De Amédine FAYE, Tambacounda 

C’est depuis plus de 20 ans que Modou Thiam, originaire de la cité religieuse de Touba, s’active dans la menuiserie métallique. Ce fils de forgeron n’a pas appris le métier à l’école. A la dernière foire régionale de l’artisanat de Tambacounda, Modou avait épaté les tambacoundois avec son chef d’œuvre : les salons forgés à partir de barils métalliques neufs qu’il obtient à Dakar.
C’est en 2016 que l’idée de réaliser cette performance lui est venue.
« A travers cette création, je veux montrer que les barils peuvent servir à autre chose qu’à contenir de l’eau et à fabriquer des fourneaux », sourit Modou Thiam, trouvé dans une petite pièce de son atelier au quartier Dépôt de Tambacounda.
Parmi ses clients, figurent des établissements hôteliers et des personnalités comme le célèbre promoteur de lutte, Luc Nicolaï. L’homme est tombé sous le charme de son travail, lors de son passage à Tambacounda, à l’occasion du championnat national de lutte traditionnelle sans frappe.
Le salon est composé de quatre chaises et d’une table. A partir d’un seul baril, le soudeur peut façonner deux sièges. D’après lui, le produit est une alternative aux meubles en plastique qui ne durent pas longtemps.
Sur les étapes de fabrication, Modou Thiam s’abstient de piper mot. Même si il affirme que travailler ce salon n’est pas du tout difficile. Il peut le faire en moins d’une semaine. Quelle que soit la taille de la commande, il peut la réaliser.
Et pour tirer profit de ce business, Modou Thiam compte exporter le produit avec toujours la même envie d’émerveiller le public.
« Actuellement, sa réflexion est tournée vers la création d’autres articles comme le canapé en baril ».

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close