A LA UNE politique

Saint Louis – Législatives 2017 : Couacs et retards dans le nord

De Adama SENE, Saint-Louis

Les opérations de vote ont démarré dans les différents centres de la commune de Saint-Louis. Dans le populeux quartier de Pikine, les populations sont sorties très tôt pour accomplir leur devoir citoyen. A huit heures et 15 minutes, au centre de Sor Daga avec ses 14 bureaux dont un abri provisoire, l’un des plus grands lieux de vote de la ville, seul le bureau 04 a effectivement débuté ses opérations. Tandis que les membres des 13 autres bureaux s’affairaient autour de la mise en place du matériel électoral. Selon certains électeurs rencontrés sur les lieux, le vote risque d’être très lent. « Malgré les dispositions prises pour prendre au moins 05 bulletins, ce que nous constatons n’est pas rassurant pour la rapidité du vote ». « Déjà, pour la mise en place des 47 listes, les membres de bureaux prennent trop de temps. A ce rythme, les populations ne pourront pas tenir sous le chaud soleil parce que pratiquement devant toutes les salles de classe il y a de longs fils » a lancé un vieux. Au bureau 04, le seul a démarré le vote à notre passage, il n’y avait que deux mandataires de coalitions dans le bureau. Autre centre de vote où les lenteurs et les couacs d’organisation sont notés, c’est le centre d’Oumar Syr Diagne ex école Eaux Claires. Dans ce lieu également, les votes n’ont pas démarré. Des présidents de bureaux ne sont pas encore présents à 09 heures passées. Pourtant les électeurs sont venus en masse et déjà certains commencent à manifester leur colère à cause de la longue attente. Venus s’enquérir de la situation, des mandataires de quelques coalitions ont déclaré toute leur déception de l’organisation et du retard inexpliqué des opérations. A l’école Macodou Ndiaye, où vote le ministre de l’Hydraulique par ailleurs tête de liste départementale de BBY, les choses n’ont pas été meilleures. Des couacs ont été signalés mais finalement réglés par les autorités administratives. A la sortie de son bureau de vote, Mansour Faye a regretté les quelques manquements dans l’organisation mais s’est félicité de la sérénité et de la forte mobilisation des électeurs. « Nos mandataires ne nous ont rien encore signalé de grave dans les centres du département. Néanmoins nous suivons de prés la situation et appelons la population à continuer dans cette dynamique de paix et de calme jusqu’à la proclamation des résultats » a t-il avancé.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire