Actualité Education

Rufisque-Fuites Bac 2017: « … Le Bac sénégalais est reconnu et respecté dans le monde entier. De tels actes vont lui porter un coup sérieux » dixit l’I.A Cheikh Dione

De Alioune Badara SALL, Rufisque

L’examen du Baccalauréat de cette année est passé pour être celui de la désolation aussi bien pour les élèves, les parents d’élèves que les autorités en charge de l’éducation. Après les fuites annoncées lors de l’anticipée de philosophie, l’Histoire et la Géographie, dont l’épreuve a été administrée ce mardi après qu’un candidat libre de la série Littéraire (L2) a été retrouvé en possession d’une fuite de l’épreuve au centre Immaculée Conception de Dakar. Comme si cela ne suffisait pas, ce matin, au deuxième jour de l’examen du Bac, l’Office du Baccalauréat a annulé les épreuves de français à Dakar. Ce qui pose la question de la provenance de ces épreuves avant même leur administration.
A Rufisque, les épreuves de français ont été annulées ce matin aussi pour la série L. Selon l’inspecteur de l’Académie de Rufisque, il a été officiellement saisi par l’autorité compétente, à savoir l’Office du Bac, de l’annulation de l’épreuve de français des séries L, ainsi que la suspension de la concertation pour la correction de l’épreuve d’Histoire et de Géographie. « Véritablement, nous le regrettons pour l’examen national qui bénéficiait de tout le crédit. Le Bac sénégalais quand même est reconnu et respecté dans le monde entier. De tels actes vont lui porter un coup sérieux », nous fait savoir Cheikh Dione. Il espère toutefois qu’une enquête soit ouverte et que les responsabilités vont être situées. Concernant les suspicions de fraude sur d’autres épreuves, l’IA de Rufisque dit ne pas se fonder sur des rumeurs pour réagir, il appartient aux autorités supérieures de prendre des mesures. Ce qui est important, c’est la décision officielle, dit-il, et espère aussi que ces évènements seront circonscrits pour éviter les dégâts. « La pression est longue. Une année scolaire dure très longtemps et nous sommes en fin d’année, les élèves commencent à s’essouffler et le contexte ne favorise pas une bonne quiétude », fait savoir l’inspecteur d’académie de Rufisque. Il ajoute que cette annulation concerne uniquement l’épreuve de français de la série littéraire, pour la série S, l’épreuve de français aura lieu cet après midi et va se poursuivre tant qu’une fraude n’est pas décelée à ce niveau.
Du coté des élèves, c’est le désarroi. Ils n’en reviennent pas que l’épreuve de français soit annulée. Pour certains, les responsabilités doivent être situées et sanctionnées car c’est leur avenir qui est en jeu. D’autres ont travaillé dur durant toute l’année et espéraient continuer leurs études à l’étranger avec une préinscription. Une candidate au Bac déclare avoir payé 150000f pour une préinscription. Elle n’attendait que le Bac, si elle réussissait, pour en bénéficier.
Les raisons avancées sont nombreuses. D’aucuns parlent de sabotage. « Que ceux qui ont sorti ces fuites en veuillent soit au directeur de l’Office du Bac, ou au président Macky Sall, seulement à quelques jours des élections législatives prévues le 30 juillet. »