Actualité Education

Rufisque-Bac 2017 : Ici, la surveillance est de rigueur !

De Alioune Badara SALL, Rufisque 

Ils ne sont pas moins de 6994 candidats dont 3581 filles à se rendre ce mardi 04 Juillet dans les différents centres d’examen à Rufisque. Ils vont subir les premières épreuves pour décrocher leur premier diplôme universitaire à savoir le Baccalauréat, et de s’ouvrir les portes de l’enseignement supérieur.
Au jury 989 du centre Abdoulaye Sadji de Rufisque, le président Samba Guissé, par ailleurs formateur au CRFPE de Thiès, nous rassure que les épreuves ont bien démarré ce matin avec un petit retard. Toutefois, quelques absences ont été notées. Vingt cinq candidats ne se sont pas présentés au premier jour.
Dans le même centre, au jury 990, la première épreuve s’est bien déroulée dans l’ensemble. Ce jury qui reçoit les candidats des séries L2 et S2, est logé au CEM Matar Seck. Le président Amadou Sadio Sow nous fait savoir que des absences ont été notées. Pour la série L2, sur un effectif de 150 candidats dont 83 garçons et 67 filles, onze candidats se sont absentés dont 3 filles et 8 garçons. Pour la série S2, sur un effectif de 239 candidats dont 130 garçons et 109 filles, 8 candidats ne se sont pas présentés dont 3 filles et 5 garçons.
Concernant la surveillance au niveau des salles, trois surveillants par salle étaient prévus mais trois absents sont notés, lesquels ont été remplacés par d’autres comme palliatif.
Pour parer à d’éventuels cas de tricherie, des mesures ont été prises par les inspections d’académie et suivies au niveau des centres. Les élèves qui sortent pour faire leurs petits besoins sont accompagnés par un surveillant comme nous l’avons constaté sur place. « La surveillance est de rigueur ici. On a donné des consignes claires aux surveillants pour qu’ils comprennent que le Bac est sérieux », nous fait-il savoir. On aura noté également des candidats de nationalité étrangère.
Concernant la sécurité, la police est présente sur les lieux depuis les premières heures.
Vers les coups de dix heures, le premier candidat au jury 890 sort après l’épreuve d’anglais. Le candidat nous confie que l’épreuve de LV1 était difficile, puisque ce n’est pas sa matière et qu’il ne suivait pas d’ailleurs les cours d’anglais. Une autre élève nous confie à sa sortie que l’épreuve était abordable.
Quelques jours avant le début des épreuves, des menaces de boycott de l’examen du baccalauréat ont été brandies par le syndicat SELS. Ce qui pourrait justifier très certainement le fait que des inspecteurs formateurs dans les CRFPE et d’autres soient désignés pour être président de jury.
Dans l’après midi, les épreuves ont repris à partir de 14 heures avec l’épreuve d’Histoire et de Géographie.
ABS, Rufisque

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close