Afrique international

Niger: 23 morts après des pluies torrentielles

Au moins 23 personnes sont mortes au Niger, après des pluies torrentielles qui s’abattent depuis juin sur ce pays désertique, a annoncé l’ONU ce mercredi 19 Juillet à Niamey. Dans la région de Tahoua (ouest), les torrents ont aussi emporté 4.000 têtes de bétail, ajoute l’ONU, citant les autorités locales.

A Agadez (nord), aux portes du désert, les eaux en furie ont coupé le seul pont sur « la route de l’uranium », isolant pendant plusieurs jours la citée minière d’Arlit du reste du pays, selon la mairie locale.

Dans de nombreuses régions du pays, les eaux ont également causé d’importants dégâts matériels sur des magasins et détruit des champs de céréales et des vergers. A la mi-mai, l’ONU avait tiré la sonnette d’alarme sur les risques de nouvelles inondations cette année, et qui pourraient affecter « plus de 106.000 personnes » dans ce pays pauvre.

Le Niger et ses partenaires ont déjà élaboré un « plan de soutien » de 6,5 millions de dollars pour les personnes qui seront affectées par les intempéries, assure l’ONU.

Certains sinistrés ont déjà reçu « une assistance d’urgence » mais d’autres « n’ont encore rien reçu », prévient l’ONU. A Niamey, certains sans-abris sont hébergés dans des écoles.

Pour rappel, en 2016, au moins 50 personnes avaient péri dans des inondations qui avaient touché 145.000 personnes, notamment dans les régions désertiques d’Agadez et de Tahoua.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire