A LA UNE Contribution

L’Assemblée Nationale, ce gouffre financier !

Le traitement indemnitaire des parlementaires a considérablement augmenté depuis le règne de Me Abdoulaye Wade. De 600 000 Francs CFA en 2000, le salaire du parlementaire simple est passé à 1 million 300 000 Francs CFA, bénéficie, d’une dotation en carburant de 300 litres, d’une voiture  de type 4×4, d’un passeport diplomatique lui et son épouse. Les traitements des députés sont cependant tributaires d’une certaine pyramide indemnitaire. Cette législature sera composée de 165 députés (150 députés plus les 15 de la diaspora) dont le président, les 8 vice-présidents, deux questeurs et six secrétaires élus composant le bureau. Ils sont traités sur un pied d’égalité avec les ministres du point de vue salarial.

Chaque président des 11 commissions, de même que chaque président du groupe parlementaire va percevoir 3 millions de Francs CFA par mois et deux véhicules, un véhicule de type 4×4 et une autre voiture de fonction. En sus,  ils ont chacun une dotation de carburant de 1000 litres plus les 500 000 Frs CFA de crédit de téléphone. Les présidents de groupe parlementaire seront logés à la même enseigne que les membres du bureau de l’Assemblée Nationale.

Le président de l’institution parlementaire  gagne un salaire mensuel de 8 millions de Francs CFA, même si le porte-parole de son parti (AFP) Dr Malik Diop parle de 4 millions 500 000 Francs CFA  et bénéficie de 49 millions par mois de fonds  politiques. De même il va bénéficier d’un parc automobile d’au moins 5 véhicules. Ainsi, il aura pour le quinquennat 480 millions et 2 milliards 500 millions, les cinq ans de fonds politiques.

Les 138 députés » simples » vont percevoir globalement par mois 179 millions 40 000 Frs CFA; pour coût annuel de 2 milliards 152 millions 800 000 Frs CFA; et 10 milliards 764 millions de FCFA pour la législature. Les 16 députés membres du bureau coûteront 48 millions par mois soit 3 milliards 240 millions pour les cinq ans.

4 milliards de carburant et 570 millions de crédits téléphone pour 5 ans

Pour la dotation en carburant, il est prévu 10 000 litres pour le président de l’institution parlementaire. Ce qui fera 600 000 litres, les cinq ans soit 533 millions 400 mille FCFA si le prix du litre d’essence est maintenu à 889 Frs CFA. Concernant les 120 députés simples il est prévu 36 000 litres d’essence par mois soit 432 000 litres par an et 2 millions 160 mille pour la législature

Les membres du bureau, compte non tenu du président de l’Assemblée, les présidents des commissions consomment 27 000 litres par mois, et 1million 620 mille litres les cinq ans. Ce qui coûte au contribuable 1 milliard 438 millions 560 mille Frs CFA les cinq ans. Ainsi la facture carburant des députés pour la législature va coûter près de 4 milliard de Frs CFA.

Le crédit téléphonique des 19 membres du bureau (hormis le président de l’Assemblée nationale) s’élève à 9,5 millions par mois donc 114 millions pour les 12 mois et 570 millions pour la législature.

Toute chose qui renseigne sur la pléthore  de listes des candidats à la députation (47 listes au total).

Et ce n’est pas que le titre pompeux de « Honorable député »ou encore « de l’écharpe aux couleurs vert, jaune et rouge » qui font courir les hommes politiques. Il y a davantage de choses que l’électeur lambda non initié aux réalités de la vie parlementaire ne maitrise pas. De tout temps, les renouvellements du personnel politique de l’Assemblée nationale se sont révélés des moments de convoitises entre acteurs du champ politique titulaires du mandat de député. Des convoitises telles que c’est généralement le chef de parti ou le cabinet du Président de la République qui prend les choses en main pour récompenser les plus fidèles, blâmer les récalcitrants…et, le cas échéant contenir les vagues que pourraient occasionner ces moments de redistribution des privilèges.

Cependant les députés sénégalais ne sont pas les moins payés en Afrique. En Guinée Bissau, un député perçoit près de 600 000 Francs CFA, là ou un parlementaire en côte d’ivoire reçoit par mois environ2 millions 300 000 francs CFA. Au Burkina Faso le revenu mensuel d’un député est de 720 000 francs CFA alors que le  Congo Brazzaville donne 2 millions de Francs CFA.

Pourtant en France, l’Assemblée nationale ne dispose  que d’un parc d’une vingtaine de véhicules avec chauffeurs que les députés peuvent utiliser pour leurs déplacements liés à leur mandat parlementaire. Ces voitures sont également employées pour les déplacements des délégations officielles.

A propos de l'auteur

Abdoulaye Diallo

Laisser un commentaire

Close