A LA UNE societe Technologie

Facebook : Tests funs en Wolof, est-ce un danger amusant ?

Si vous avez un compte Facebook, vous avez certainement lu sur votre fil d’actualité des quizz amusants sur la personnalité de vos amis. Peut-être que vous l’avez même essayé sans le partager en public. Sur l’un de ces sites qui proposent ces tests funs, il est mentionné que « le contenu est généré par les utilisateurs et donné à des fins ludiques uniquement. »

Cependant, selon certains, ces applications similaires utilisent les données des utilisateurs pour pouvoir effectuer ces tests. « Pour pouvoir afficher les résultats, ils ont besoin d’accéder à nos informations », explique Mountaga Cissé, consultant et formateur en nouveaux médias. « Pour que ça marche, nous autorisons l’accès, parfois on l’accepte sans le savoir », poursuit-il.

Des réseaux sociaux tels que Facebook collectent les données de ses utilisateurs, afin d’afficher des publicités ciblées sur votre page d’accueil. En Europe, l’exploitation des données des utilisateurs de Whatsapp a d’ailleurs été interdite en 2016. cette dernière a été racheté par Facebook en 2014.

Selon « Les tests Fun » que la rédaction de Teranganews a contacté, « Nous cherchons des thèmes qui pourraient intéresser nos utilisateurs, nous regardons ce qui se passe sur internet, les dernières tendances, ou les sujets qui nous font rire. Nous transmettons ensuite ces thèmes à nos rédacteurs qui rédigent les tests. Nous les relisons ensemble afin de donner notre avis et d’éventuellement modifier le contenu. Une fois le test rédigé, nous l’intégrons sur le site, nous ajoutons des visuels pour chaque résultat, et nous le publions, pour que tous nos utilisateurs puissent le réaliser ! »

Ainsi,  tout un chacun peut proposer des tests fun mais ces dernières doivent se garder d’être insultants. S’il est fréquent de rencontrer des quizz en français, des tests fun en wolof ont récemment été lancés. Plusieurs internautes se sont prêtés au jeu, ces sites de tests fun « révèlent » par exemple la star (sénégalaise) à laquelle ressemble la personne qui participe au test.
Même des journalistes de renom participent au test. Ainsi, le journaliste et rédacteur en chef de la RFM, Babacar Fall « découvre » qu’il serait devenu apprenti de car rapide, s’il n’avait pas fait des études. Ironie du sort, le journaliste a mis un car rapide sur la photo du profil de son compte Facebook.

« Ce métier » de Babacar Fall a fait réagir ses amis qui n’ont pas manqué de le railler. Ces tests funs suscitent l’enthousiasme des internautes, d’autant plus que le test est fait en Wolof. Parmi les tests les plus utilisés figurent celui du niveau de beauté. Cet internaute « découvre » que sa beauté se trouve dans sa « poche ».

Sur la toile, il est noté que ces tests qui arrachent le sourire aux internautes semblent être les bienvenues dans le contexte actuel, marqué par des événements tragiques.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close