humour

Ahmed Sylla explose les standards du Grand Théâtre

Faire un guichet fermé à une semaine d’un spectacle, remettre l’événement le jour qui suit et maintenir la même affluence, une première au Grand Théâtre National de Dakar.


Pourtant le ticket d’entrée n’était pas accessible à toutes bourses, compris entre 10 000F et 50 000 Fcfa. Ils sont partis comme des petits pains. Durant les deux jours: le Vendredi 30 Juin et le Samedi 1er Juillet, c’est uniquement auprès de revendeurs astucieux qu’on pouvait se procurer une entrée. Il fallait bien entendu débourser plus que le prix convenu pour avoir le privilège d’entrer dans la salle.

L’organisateur, Studio Sankara, qu’on a joint le Samedi à 9h a confirmé l’épuisement du stock de tickets prévu pour le spectacle. Certains en recherchaient désespérément sur Twitter. D’autres se transformaient en revendeurs improvisés.

L’ampleur qu’a suscité l’arrivée d’Ahmed Sylla à Dakar et la façon dont les Dakarois se sont arrachés les tickets d’entrée à prix élévé, a également fait réagir. Certains twittos remettent en cause la supposée conjoncture économique difficile du pays.

Le spectacle était au rendez-vous

Durant deux one man show, Ahmed Sylla a fait esclaffer un public connaisseur et multiculturel. Des sénégalais, des franco-sénégalais, des français, des libanais etc ont assisté avec intérét au spectale du natif de Nantes.

Ahmed Sylla a proposé une pléthore de scènes. Il a crée une symbiose totale avec un public conquis, mélangeant par moment le français avec un wolof presque parfait. Les éclats de rire se mélangeait à une clameur exceptionnelle surtout lorsqu’il imitait son père.

Un sentiment de fierté et gratitude a animé l’humouriste à la fin du spectacle. Les mots qu’il a choisi sur Twitter l’attestent:

« Merci Dakar, Dieureudieuf Sénégal pour ces deux soirées extraordinaires ! « .

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close