Afrique international

Mali: Un journaliste poursuivi pour diffamation, par Karim Keïta, fils du Président IBK

Trois mois de prison avec sursis ont été requis ce mercredi 14 Juin contre le directeur de publication de l’hebdomadaire privé malien « Le Sphinx ». Adama Dramé est  poursuivi pour diffamation par le président de la commission Défense de l’Assemblée nationale, Karim Keïta, fils du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta.

Le procureur a requis contre lui trois mois de prison avec sursis et une amende de 100.000 FCFA (environ 150 euros). Les avocats de Adama Dramé ont boycotté le procès, arguant que les conditions d’un procès équitable n’étaient pas réunies, eu égard au « statut du plaignant ».

Le 31 mars et 7 avril, « Le Sphinx » avait accusé dans deux éditions, Karim Keïta d’avoir aidé un homme d’affaires malien à échapper à la justice. Il avait aussi affirmé dans un article publié le 14 avril que le fils du chef de l’Etat avait acheté un hôtel à Bamako à plus de 6 millions d’euros et acquis un terrain à proximité pour y faire construire une station-service.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close