A LA UNE Actualité asie international

Le leader de Daech aurait été tué par une frappe russe

Le chef de l’organisation terroriste Etat islamique, Abou Bakr Al Baghdadi, aurait été tué par un bombardement de l’aviation russe. Le ministère de la défense de la Russie a annoncé ce vendredi 16 juin que l’information est en cours de vérification. Ce bombardement qui a été effectué dans la nuit du 27 au 28 mai visait une réunion de leaders de Daech à laquelle Al Baghdadi a pris part.

« Selon les informations qui sont en cours de vérification par différents canaux, le chef de Daech, Abou Bakr Al Baghdadi aurait également été présent à la réunion. » informe un communiqué du ministère de la défense. Moscou a d’ailleurs publié une photo du site qui a été bombardé par leurs chasseurs.

Photo du site où Al Baghdadi aurait été tué

Selon les autorités russes, si la mort d’Al Baghdadi venait à être confirmée, elle signifierait un changement majeur dans la guerre contre le terrorisme. « La mort du Chef accélérera la défaite militaire » explique Alexey Pouchov membre du parlement russe.

Abou Bakr Al Baghdadi est le chef de l’organisation Etat islamique, il s’était auto-proclamé « commandeur des croyants » lors de son unique apparition publique en 2014 à Mossoul. Il demeure depuis lors introuvable même par la coalition qui le traque. Son dernier message audio remonte en novembre 2016, message dans lequel il appelait ses fidèles à combattre jusqu’à la mort.

Cependant, selon le journaliste Wassim Nasr de France 24, la mort d’Al Baghdadi ne signifie pas la fin de l’Etat Islamique. Au contraire selon lui, il peut avoir l’effet contraire et booster les troupes.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close