A LA UNE economie

Kaolack: Des paysans accusent la Sonacos S.A, d’acheter des graines destinées aux semences prochaines

De Ibrahima DIAME, Kaolack 

La Fédération des Paysans du bassin arachidier dénonce la Sonacos qui continue d’acheter des graines alors que la Campagne est fermée, pour permettre aux paysans de disposer suffisamment de semences.
Une vingtaine de camions chargés de graines d’arachides sont actuellement devant la porte de la Sunéor S.A, Lindiane de Kaolack en attente d’être déchargés. Cela a mis en colère certains paysans du saloum qui craigne qu’ils vendent les graines destinées aux semences. « C’est inadmissible, a indiqué le Président de la Fédération des paysans du bassin arachidier, la campagne est définitivement fermée de depuis le 10 Juin dernier pour permettre la disponibilité des paysans. Et si cela continue poursuit-il, ça peut eut impacter négativement sur la prochaine campagne agricole », déplorait Ibrahima Badiane.
Le président de la Fédération des paysans du bassin arachidier demande l’arrêt immédiat des ces opérations et fustigent le comportement du Directeur Général de la Sonacos S.A, qui selon lui refuse de le prendre au téléphone, alors qu’il veut lui dire les risques qui pèsent sur la prochaine campagne agricole, si les achats de graines ne sont pas arrêtés.
Selon Ibrahima Badiane, les opérateurs semenciers sont entrain de vendre les semences qui étaient destinés aux paysans pour le compte de la prochaine campagne. A ce propos, nous avons tenté d’entrer en contact avec les Agents du Service réception de la Sonacos, mais sans succès, leurs appareils sonnaient dans le vide.
Par contre les opérateurs semenciers, eux, ont apporté leur réplique. Selon eux, ce sont de fausses déclarations de certains membres du bureau de la Fédération Nationale des opérateurs stockeurs privés stockeurs (FNOPST).
Ils se sont réunis au lendemain de la sortie du président de la Fédération des paysans du Bassin arachidier, qui dénonçait vivement les achats en cette période. Les opérateurs semenciers ont indiqué face à la presse qu’ils ont déjà servi les semences qui leur ont été demandé de distribuer et que c’est le surplus qu’ils sont entrain de vendre à la Sonacos S.A, tout comme ils pouvaient les vendre ailleurs, mais ils ont choisi de les commercialiser avec la Sonacos S.A, une industrie nationale. Ils rassurent que le problème de semences ne se posera pas, parce qu’ils ont donné ce qu’ils avaient à donner comme semences qui leur a été indiqué en ternme de tonnage à travers les agréments. C’est vrai que la Campagne est fermée a reconnu El hadj Bou Goumbala, Président de la Fédération des Opérateurs privés Stockeurs, mais on ne peut pas nous interdire de vendre le surplus de graine qui nous reste.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close