A LA UNE videos

Aprés korité, les marchés soufflent

En ce lendemain de fête de Korité, certains marchés très fréquentés de Dakar n’affichent pas complets. L’ambiance d’avant fête marquée par une forte affluence, par les marchandages de vendeurs des premiers astronomiques pour jauger leur client, laissent place à un décor inhabituel. En effet, les clients rares à tel point que les commerçants guettent. Ces derniers doivent slalomer entre immondices qui jonchent les rues, témoignant de l’ambiance très survoltée d’avant fête.

« Moi je suis venu écouler mon surplus de marchandises, après je compte aller me reposer au village. Cependant, nous ne voyons pas beaucoup de clients », explique Mbaye Ndao commerçant trouvé dans sa petite cantine situé aux allées du marché HLM.

Les techniciens de surface de la commune des HLM font de leur mieux pour remédier à cette situation. Balais entre les mains, ils s’activent  sous l’œil vigilant de leur responsable Karim BA qui rassure: « notre travail est plus difficile les lendemains de fêtes, mais nous faisons de notre mieux. Ce marché est l’un des plus propres de Dakar, d’ici demain, vous ne trouverez plus d’ordures ici.

Les quelques clientes trouvées sur place sont venues pour d’autres circonstances. A l’image de madame Dos Reis. Elle fait des emplettes pour préparer l’ordination  de son fils.

Autre lieu, même décor, à Colobane cette fois ci. Ce  lendemain de fête ne rime pas avec l’affluence des grands jours. Les tables sont partiellement vides. Les rares commerçants présents sur les lieux ne trouvent presque pas clients. Ces derniers ont certainement été découragés par les fines pluies qui sont tombées sur la capitale défigurant un peu le marché.

A Colobane ou au marché HLM, l’ambiance de ce lendemain de fête est inhabituel. En effet, les étales sont partiellement vides et les marchands qui sont sur place se tournent les pouces Cependant, le rond point du marché semble plus animé. Les marchands continuent d’obstruer la voie publique avec les tables.

A Colobane ou au marché HLM, il faudra encore quelques jours, pour retrouver l’affluence des grands jours.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire