A LA UNE Actualité politique

51e sommet CEDEAO: La réintégration du Maroc se confirme davantage

Le Sommet de la CEDEAO, réuni ce dimanche 04 Juin, à Monrovia, a donné son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, qui compte désormais 16 pays avec cette nouvelle adhésion.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation ont « donné leur accord de principe pour l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO, eu égard aux liens forts et multidimensionnels de coopération » qui existent entre les Etats de cette organisation sous-régionale et le Maroc, indique le communiqué final publié à l’issue du 5e sommet de la CEDEAO.

Les dirigeants de l’ensemble ouest-africain ont également décidé d’inviter le Roi Mohammed VI du Maroc à la prochaine session ordinaire de l’organisation régionale. Le souverain marocain avait annulé, à la dernière minute, sa participation au Sommet de Monrovia à cause de la présence du premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Le Maroc disposait déjà de la qualité d’observateur au sein de la CEDEAO. En février dernier, quelques semaines seulement après sa réintégration à l’Union africaine, le Maroc avait saisi la Présidente du Liberia et Présidente en exercice de la CEDEAO, Ellen Johnson Sirleaf, de sa volonté d’adhérer à l’organisation ouest-africaine en tant que membre à part entière.

Par ailleurs, le Sommet de Monrovia a également élu à la tête de la CEDEAO, le président togolais Faure Gnassingbé qui remplace la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf. Le nouveau président de l’organisation a appelé à une plus grande intégration entre les pays composant l’ensemble régional.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close