Actualité societe

5 jeunes de Thionck-Essyl écroués depuis 6 mois: Le maire sollicite la clémence des autorités judiciaires

De Youssouf DIMMA, Ziguinchor

Le maire de Thionck-Essyl, commune située à 70 kilomètres au nord-ouest de Ziguinchor, dans le département de Bignona, a fait face à la presse ce vendredi 30 Juin. C’était pour demander à la justice de faire preuve de clémence, dans le traitement du dossier des 5 jeunes de sa localité, interpellés et placés sous mandat de dépôt depuis 6 mois maintenant.

En effet, le 21 janvier 2017, des jeunes de la commune de Thionck-Essyl s’en sont pris à des ressortissants maliens habitant dans ce village depuis 2005, en brûlant leurs pirogues et leurs filets, après les avoir accusés de « concurrence déloyale en matière de vente du poisson sur le marché local ». Ils ont été appréhendés par la suite, et une enquête judiciaire a été ouverte.

Oumar Okala Badji a reconnu devant la presse non seulement le caractère sérieux et inextricable d’un tel dossier, mais aussi le tort des jeunes « Essyliens », qui sont actuellement en prison en attendant leur jugement. « Le Sénégal est une République qui fonctionne avec des lois, il n’est dit nulle part que chacun doit se faire justice soi-même, qu’une couche de la population peut se lever et renvoyer une autre couche soi-disant étrangère » a rappelé le maire de Thionck-Essyl.

Badji a précisé, par ailleurs, qu’il n’est pas interdit de formuler des demandes à l’autorité judiciaire. C’est ainsi qu’il a déclaré: « il n’est pas interdit, devant ce problème qui préoccupe les populations de la commune de Thionck-Essyl, de demander aux autorités judiciaires de ce pays, d’appliquer dans sa grande largesse la clémence du tribunal ».

Selon le premier magistrat de Thionck-Essyl, « il ne peut pas y avoir de bras-de-fer dans cette affaire entre autorités communale et judiciaire ».

 

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close