A LA UNE Actualité politique societe

Révision convention collective des journalistes: Les patrons de presse à l’origine du blocage

203 organes de presse se sont partagé une enveloppe de 700 millions de francs CFA de la part de l’Etat. Telle est l’affirmation du ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, s’adressant, ce jeudi 18 mai, aux députés à l’Assemblée nationale.

En faisant le point sur cette cagnotte, Mbagnick Ndiaye informe que les sommes accordées varient d’un organe à un autre et compte tenu du respect des critères. Ainsi « 67 organes traditionnels, radios et journaux ont reçu 471 millions frs CFA, 49 organes en ligne ont obtenu 97 millions et 87 radios communautaires se sont partagées 132 millions de francs CFA ».

Par ailleurs, le ministre de la Culture et de la Communication assure que le projet du Code de la presse est en « phase terminale » de son processus. « Des amendements ont été faits à ce projet lors de son examen il y a trois semaines en Conseil des ministres » a-t-il rappelé.

En ce qui concerne la révision de la Convention collective des journalistes, Mbagnick Ndiaye explique que les raisons de sa lenteur sont à chercher du côté des patrons de presse « qui n’ont pas répondu à la convocation du ministre du Travail ».

« Les patrons de presse ont tardé à répondre à la convocation du ministre du Travail en juin 2014 un arrêté pour une commission mixte tripartite entre Etat-patrons de presse et syndicats de presse », a révélé Mbagnick Ndiaye. Il a annoncé qu’une autre réunion est convoquée pour le 25 mai prochain.

Cette intervention du ministre de la Culture et de la Communication était dans le cadre des questions orales (13) posées par les députés au Premier ministre et aux membres de son gouvernement.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close