Actualité Afrique international

Les migrants agonisent en Libye

Le responsable du Haut-Commissariat aux réfugiés, en visite ce dimanche 21 Mai en Libye, a demandé la libération des migrants détenus dans des conditions inhumaines. Réfugiés dans 30 centres de détention, ces demandeurs d’asile, réfugiés et migrants, y vivent dans des conditions épouvantables.

L’odeur de la nourriture en état de décomposition et de latrines bouchées, est ce qui frappe en premier, dans ces lieux de détention. Dans le centre de Zaouia, le plus grand de la Libye, où sont détenus 1200 migrants, c’est un trou séparé du reste de la chambre par un rideau simple, qui fait office de toilettes.

Le problème majeur dont sont confrontés ces réfugiés, réside dans la carence de nourriture. Pour cause, l’Etat a cessé tout paiement aux sociétés en charge des repas depuis des mois. La nourriture n’arrive donc pas toujours en quantité suffisante.

Les migrants évoquent aussi les mauvais traitements que leur infligent les gardiens, comme les coups, portés sur la plante des pieds, les empêchant de marcher pour regagner la cour. Des cas de viols ont également été rapportés, notamment dans le camp pour femme de Sorman, à 20km de Zouia.

Cependant, pour sortir de cet enfer, deux possibilités s’offrent aux migrants : payer les gardiens ou se porter volontaire quand l’organisation mondiale sur les migrations, OIM organise des retours volontaires dans leurs pays d’origine. Ce qui se fait rare. Toutefois, en dépit de leur quotidien difficile, ces migrants s’accrochent toutefois à l’espoir d’atteindre un jour, l’Europe.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close